Portail-Mystique.fr

Les rythmes binauraux

Le Bouddha et les autres grands éveillés les auraient-ils utilisés s’ils les avaient eus à leur disposition ? Apportent-ils vraiment un plus sur le chemin vers l’éveil ? Simple gadget produit par notre société de consommation et commercialisé par des marchands sans état d’âme ? Le rythme binaural a-t il vraiment quelque chose à nous apporter ?

Qu’est-ce que c’est ?

Le battement binaural est produit lorsque l’on envoie dans chaque oreille une tonalité dont la fréquence est très légèrement différente. Cela nécessite l’utilisation d’un casque stéréophonique. On perçoit alors un son qui n’est plus linéaire, mais qui semble modulé et que l’on appelle battement binaural. Je pense que la perception de cette modulation provient d’un fonctionnement alternatif des hémisphères cérébraux, le cerveau étant dans l’impossibilité de traiter de façon uniforme l’information reçue dans chaque oreille. C’est cette particularité qui sera utilisée pour obtenir l’apparition d’ondes cérébrales spécifiques telles que les ondes alpha bien connues ainsi que toute la gamme possible des autres fréquences du cerveau.
Techniquement, il faut que les tonalités soient d’une fréquence inférieure à 1500 hertz et que la différence de fréquence entre les deux tonalités ne soit pas supérieure à environ 30 hertz pour que l’on perçoive ce rythme binaural. Si ce n’est pas le cas, on percevra deux sons séparés, comme dans le cas de la musique stéréophonique.

Comment ça marche ?

Il semble que les rythmes binauraux influencent le fonctionnement du cerveau. Si celui-ci reçoit un stimulus qui a une fréquence qui se situe dans la même zone de fréquence que les ondes cérébrales, par un effet d’entrainement le cerveau va se mettre à produire des ondes de même fréquence que celle du stimulus.
Donc, si la fréquence binaurale perçue correspond à la fréquence du rythme alpha, les ondes cérébrales vont être entrainées et se mettre à fonctionner sur un rythme alpha. De même pour les autres fréquences du cerveau que sont les rythmes delta, theta, beta et gamma.
Par exemple, si un son d’une fréquence de 315 hertz est envoyé dans l’oreille droite et un son de 325 hertz est envoyé dans l’oreille gauche, la fréquence résultant de cette différence est de 10 hertz, ce qui correspond à un fonctionnement du cerveau en rythme alpha.

A quoi ça sert ?

Toutes les variations et toutes les combinaisons des différentes ondes cérébrales sont donc possibles.
Comme chacun le sait, le rythme alpha du cerveau correspond à un état de relaxation et de détente. Donc l’écoute d’un rythme binaural se situant dans cette fréquence entrainera le sujet dans un état correspondant de détente et de relaxation.
Depuis de nombreuses années maintenant les états modifiés de la conscience ont été étudiés par l’électro-encéphalographie, que ce soit chez les moines tibétains et les yogis ou même chez les sœurs catholiques. Le pas a donc été vite franchi d’utiliser le battement binaural pour se mettre dans un état de méditation semblable à celui de moines expérimentés … sans avoir à rester assis dix heures par jour pendant trente ans et plus.
Il semble qu’une exposition répétée à ces fréquences produise une réorganisation du fonctionnement cérébral et à l’ouverture de nouveaux circuits neuronaux.

C’est génial ! Mais qui a inventé ça ?

Il semble que la découverte des battements binauraux remonte à un certain H. W. Dove en 1839 ! Mais c’est un article de Gerard Oster en 1973, dans le magazine Scientific American, dans lequel il expose ses propres découvertes scientifiques qui va vraiment lancer l’intérêt pour les rythmes binauraux. Robert Monroe s’est rendu célèbre dans les années soixante-dix également, d’abord pour son livre « voyages hors du corps », puis pour avoir mis au point un ensemble d’exercices s’appuyant sur les battements binauraux dans le but de provoquer, notamment, des voyages hors du corps. Depuis, bien d’autres se sont lancés dans l’aventure binaurale et il existe au Etats Unis quantités de producteurs de CDs de rythmes binauraux, du très cher au moins cher. On trouve même des logiciels permettant de faire soit même ses propres enregistrements en fonction du résultat souhaité.

Les ondes cérébrales

En général les ondes cérébrales sont classées de la façon suivante, bien qu’il existe des variations.

Fréquence

Nom

Habituellement associées à

> 40 Hz

Ondes Gamma

Activité mentale supérieure, dans le domaine des perceptions, de la résolution des problèmes, de la peur et de la conscience.

13–40 Hz

Ondes Beta

Pensée active, agitée ou anxieuse et concentration active, cognition.

7–13 Hz

Ondes Alpha

Relaxation éveillée, état de somnolence précédant le sommeil ou le réveil.

4–7 Hz

Ondes Theta

Rêves, méditation profonde, sommeil avec REM (mouvement rapide des yeux).

< 4 Hz

Ondes Delta

Sommeil profond, perte de la conscience du corps.


On notera aussi que les rythmes binauraux provoquent une synchronisation du fonctionnement des hémisphères cérébraux, ce qui, semble-t il, présente de nombreux avantages quant à l’utilisation de nos capacités et à notre efficacité mentale.

Quelques utilisations

Parmi les multiples utilisations possibles des rythmes binauraux, citons :
La méditation facile et sans effort, les mêmes encéphalogrammes que les moines tibétains, mais en restant dans son salon.
Les expériences de voyage hors du corps, une spécialité de Robert Monroe.
La production d’endorphines avec le sentiment de bien être qui en découle.
La diminution du temps de sommeil.
Une meilleure résistance au stress et aux difficultés de l’existence.
Une capacité d’apprendre accrue, une meilleure concentration.
Une diminution significative de l’anxiété.
Et sans doute bien d’autres possibilités encore.
A découvrir.